Comment devenir vétérinaire ?

No Comments

Très prometteur, le métier de vétérinaire séduit de nombreux jeunes en quête de vocation. Parmi les disciplines scientifiques, il figure dans la liste des plus passionnantes. La mission étant d’intervenir dans les soins des animaux pour assurer leur bien-être et leur croissance. Qu’ainsi, une solide formation est nécessaire pour mener à bien cette tâche.

Suivre une étude spécialisée

Après avoir obtenu le BAC S ou scientifique, il faut poursuivre des formations initiales de deux années en biologie, en Chimie ou en science de la terre. Une fois terminé, il est nécessaire de réussir le concours dans les écoles vétérinaires de Toulouse, de Lyon, de Nantes ou de Maisons-Alfort. En effet, ce grand concours requiert le diplôme de BAC+2. L’étude dure généralement entre 4 à 5 dans ces grandes écoles, et à l’issu de laquelle, l’élève obtiendra le diplôme d’Etat de docteur vétérinaire. Ce diplôme permet déjà d’exercer légalement, mais on peut aussi choisir d’approfondir la formation jusqu’en BAC+8 pour avoir le certificat d’études approfondies en santé publique animale. Avec plus de motivation, le cycle peut même durer jusqu’à 9 ans pour acquérir le diplôme d’études spécialisées.
La rigueur, la passion et la concentration sont des qualités essentielles pour espérer de terminer ses études et devenir un vétérinaire réputé ; outre, la preuve de patience et de disponibilité.

Choisir le statut d’indépendant ou de salarié

Une fois inscrit dans l’ordre des médecins vétérinaires, on peut choisir librement son statut. Il y a principalement le choix du vétérinaire indépendant qui dispose de son propre cabinet et de sa propre clientèle. On peut aussi faire recours au statut de collaborateur libéral qui exerce donc auprès d’un autre vétérinaire, pour profiter de son local et des matériels nécessaires. Il convient cependant de préciser que le collaborateur libéral n’est pas un salarié, car il dispose aussi de son propre clientèle.
Pour ceux qui favorisent l’ambiance conviviale et la sécurité financière du débutant, il vaut mieux se tourner vers le statut de salarié. Dans ce cas, le contrat de travail est caractérisé par le lien de subordination, et la rémunération, laquelle peut s’élever jusqu’à 2000 euros pour les débutants.

Des possibilités d’évolution de carrière

Les possibilités d’évolution de carrière sont nombreuses, en ce qui concerne le métier de vétérinaire. On peut être vétérinaire de campagne, chargé de soigner et de surveiller les animaux de la ferme. On peut aussi travailler dans un parc, zoo ou réserve. Pour ceux qui aiment l’ambiance urbaine, travailler en ville avec les animaux de compagnie peut être une bonne idée. Si on a cependant l’esprit scientifique et l’esprit de recherche, l’idéal c’est de travailler dans les industries pharmaceutiques pour créer des nouveaux médicaments ou de nouvelles rations alimentaires pour animaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *